Articles Vedettes

 

Il y a eu une série de réunions du CEA et du Groupe de Suivi ces dernières semaines. L'APEE était représentée par Patrick ten Brink.

Voici ci-dessous certains des points essentiels qui sont ressortis de ces discussions en cours. Vous souhaitez en apprendre plus? Veuillez alors contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou les représentants de votre section.

a) un nouvel examen des statistiques pour les écoles européennes confirme qu'il sera nécessaire d'avoir une cinquième école européenne à Bruxelles à compter de 2016/17.

b) Les nouvelles demandes d'inscription suggèrent qu'il y aura des besoins significatifs de places supplémentaires pour l'année scolaire 2015/16, mais ces besoins seront satisfaits grâce aux quatre écoles et l'utilisation de Berkendael, qui est est pour le moment lié à Uccle.

c) Alors que les besoins additionnels à Laeken pourront être globalement satisfaits, il y aura des sureffectifs dans les autres écoles..

d) Des discussions récentes avec les autorités belges laissent envisager des possibilités prometteuses pour une cinquième école européenne. Plusieurs sites sont en cours d'évaluation. Un scénario de travail est que Berkendael sera entièrement disponible pour 2016/17 et une cinquième école à part entière (qui pourrait être ou ne pas être liée au site de Berkendael) sera prête pour 2019/20, si les travaux se réalisent normalement.

e) Des discussions importantes doivent avoir lieu pour déterminer quelles sections linguistiques devraient aller dans cette cinquième école, ce qui aura des répercussions sur les quatre autres écoles. Il faut qu'il y ait un débat et une discussion dans les sections linguistiques pour mieux comprendre les attentes et par conséquent que cela serve à la prise de décision.

f) Une solution plus radicale qui est à l'étude est d'avoir un nouveau "super lycée" qui ne recevrait que les dernières classes du secondaire en provenance de plusieurs écoles. Les discussions sont à un stade très préliminaire et c'est une possibilité parmi d'autres. Compte tenu des objectifs de fournir une éducation de qualité dans leurs propres langues, et de s'assurer que les élèves du secondaire ont accès aux options de leur choix, un large éventail de solutions possibles sont examinées.

g) Les APEEE des 4 écoles européennes ont uni leurs voix dans la prise de décision sur ce sujet. La Commission européenne, le gouvernement belge et le Secrétariat Général devront aussi s'exprimer. Il sera important d'avoir les commentaires des parents et des sections linguistiques afin que les APEEE représentent la position des écoles dans ces réunions.

  • No comments found

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
terms and condition.
Powered by Komento